La transformation des supermarchés (I) : le nouveau consommateur.

27 de juillet de 2018

Le secteur de la distribution alimentaire est en plein processus de rénovation. La crise a porté préjudice aux formats plus massifs tandis qu’elle favorisait les formats low cost et les supermarchés locaux qui misaient sur la qualité : tout cela en pleine irruption des nouvelles technologies appliquées au commerce de détail, ou « retail ». Dans ce secteur si particulier de la grande distribution et au cours de trois reportages, nous analyserons ces changements au niveau du client, du linéaire, et donnerons de petites directives pour s’associer et réussir dans cette révolution du commerce de détail alimentaire. Vous nous suivez ?




Comment est le nouveau consommateur ?


Le consommateur est en train d’évoluer, y compris au moment de faire ses courses alimentaires. C’est un consommateur de plus en plus rationnel, exigeant, informé et peu loyal vis-à-vis des marques. D’ailleurs, les chiffres indiquent que, en moyenne, un client se rend dans au moins 3 supermarchés différents en 1 mois.



Il existe une grande hypersensibilité au prix : 38 % des consommateurs recherchent activement les promotions dans leur lieu d’achat habituel, tandis que 20 % sont capables de changer de magasin dans le but de trouver l’offre la plus attractive. Cependant, cette orientation vers le prix et vers l’offre s’associe à la recherche d’expériences et au désir de profiter de chaque instant. En fait, un terme que l’on entend souvent dernièrement pour décrire ce comportement apparemment incohérent est le concept de consommateurs « bipolaires » : Avec des habitudes de consommation très diverses, aussi bien au niveau de la perception du prix (valeur qui continue à être le premier critère de sélection au moment de l’achat) que des enseignes choisies pour réaliser leurs achats.




Et du côté de la consommation alimentaire en ligne ? Le fait est que, bien que toutes les grandes chaînes de supermarchés aient misé sur le caddie, les résultats continuent à être faibles. Cependant, tout semble montrer que, malgré ce timide début de l’effet Amazon et Ocado, les habitudes de consommation sont en train d'évoluer, notamment parmi les consommateurs les plus jeunes : 3 Millennials sur 10 achètent les produits de supermarchés en ligne et tout indique que ce chiffre augmentera au cours des prochaines années. Les raisons ? Commodité (48 %) et prix (35 %).


Comment la tendance a-t-elle changé ? Découvrez-le dans la seconde partie !