La transformation des supermarchés (II) : le nouveau rayon

12 de août de 2018

Le rayon s’est complètement transformé en une recherche constante d’authenticité et de spécialisation. Cela concerne notamment les éléments les plus basiques de notre alimentation, comme le pain ou le lait, dont les références et les options se multiplient.




L’augmentation du nombre de consommateurs soucieux d’incorporer des aliments naturels et biologiques à leur régime alimentaire a fait que les rayons de nourriture biologique, saine et locale occupent un espace de plus en plus important dans le linéaire. Bien entendu, les consommateurs intolérants, allergiques ou qui ont opté pour un autre style d’alimentation comme le véganisme réclament des rayons adaptés à leur mode de vie et à leurs exigences (et sont disposés à en payer le prix). Au vu de cette situation, de nouveaux acteurs ont fait prendre un virage de 180º aux rayons, comme le quinoa, le millet, le boulgour, l’houmous ou encore le seitan, qui font désormais partie des habitudes alimentaires.




Une autre tendance qui reconfigure l’espace de vente est le retour au « tupper » des clients, aussi bien pour des raisons de santé que pour des raisons économiques, et qui remplit les rayons surgelés de plats préparés, sains et en format individuel.


Enfin, même certains des supermarchés les plus innovants misent sur les nouvelles segmentations de zones, se basant davantage sur le mode de vie du consommateur que sur le produit, favorisant la vente croisée et la « personnalisation » des rayons.